© 2018 par Galerie Bourreau-Ravier

7, rue de la Cure 85330 Noirmoutier, France

Marcel MOULY (1918-2008)

Un grand coloriste du XXe siècle

L'immense culture et le talent de Marcel Mouly n'auront eu d'égal que son infinie discrétion. Fils de forgeron, rien ne le prédisposait à l'art sinon une incroyable envie de dessiner et d'apprendre l'enseignement des maîtres. Il s'inscrit aux cours du soir du Montparnasse 80 dès 1935, où il copie Braque, Matisse, Picasso... Il se lie d'amitié avec Edouard Pignon qui l'héberge (durant les années de l'occupation) dans l'atelier du sculpteur Lipchitz, conçu par Le Corbusier. Les années d'après-guerre signeront le départ d'une reconnaissance de ses pairs et du public : il expose aux Indépendants, au salon d'Automne, au salon de Mai, en 1946, le salon d'avant-garde où il côtoie Picasso, Matisse, Léger, Braque, Estève, Manessier, Bazaine...

De 1946 à 1965, il réside à la Ruche, véritable pépinière d'artistes, source d'une émulation permanente. Il y rencontre Brancusi, Henri Laurens et Picasso, qui le reçoit dans son atelier des Grands Augustins. Infatigable voyageur, avec Maguy Marchal, qui deviendra son épouse, il parcourt le monde entier, en visitant les hauts lieux artistiques et remplit, à l'occasion, nombre de superbes carnets de croquis et d'esquisses, étape préparatoire au travail en atelier.

En 1948, Marcel Mouly voit son premier tableau intégrer les collections nationales. L'année suivante, il fait sa première exposition personnelle, préambule à de nombreuses autres, tant en France qu'à l'étranger (USA, Japon, Maghreb, Suisse, Angleterre, Italie, Suède, Norvège...). En 1953, il exécute un carton de tapisserie pour Aubusson : "le jazz rouge", commande de L’État. Il est nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et Lettres en 1957. Admiratif du travail de Matisse, il développe cependant très vite une expression personnelle, d'une extrême délicatesse, dont l'élément essentiel est la lumière, héritée de l'impressionnisme dont il s'est échappé.

Marcel Mouly est un amoureux inconditionnel de la couleur et en exploite toutes les nuances, inspiré notamment par la période fauve et le cubisme, créant une peinture véritablement solaire, joyeuse, à l'articulation forte et vivante. Lithographe de talent, il reçoit le premier prix de lithographie en 1973. Ses œuvres sont présentes dans les collections permanentes de plusieurs musées de par le monde, dont le musée d'Art moderne, à Paris. Marcel Mouly, redoutable épicurien, s'est éteint à 88 ans, le 7 janvier 2018, à Paris.

Gérard Valat

 En savoir plus 

- Lien vers le site officiel de Marcel Mouly